Non, l'épaisseur du composant verrier n'a aucune influence sur les performances d'isolation. Par contre, l'épaisseur de la lame d'air ou d'argon du double vitrage améliore l'isolation de celui-ci. Ainsi, un espace de 15 mm d'argon isolera toujours mieux qu'un espace de 12 mm (valeur U plus faible d'environ 0,3 W/m²K). Néanmoins, cette caractéristique a des limites pratiques et il est plus judicieux d'opter pour un verre à couche faiblement émissive plutôt que d'augmenter exagérément l'épaisseur de la lame d'argon. Un vitrage SGG CLIMAPLUS comprenant un espace d'argon de 12 mm ou 15 mm offre des performances optimales.