• Anti-balles
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    La performance des vitrages SGG STADIP anti-balles peut varier en fonction de la température. Il est alors préconisé d'utiliser ce vitrage en face intérieure d'un double vitrage intégrant, en face extérieure, une glace de protection solaire (ANTELIO ou COOL LITE). 

  • Condensation sur la face extérieure
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    Non, c’est tout le contraire. C’est justement parce que vos vitrages sont très bien isolés que la condensation apparaît à l’extérieur de votre verre.

    Il arrive que sous des conditions météorologiques extrêmement humides et avec très peu de vent, la condensation apparaisse malgré le SGG VIEWCLEAR

    Vos nouveaux vitrages isolent mieux que vos anciens vitrages. La perte de chaleur à travers le vitrage est donc  fortement diminuée. La face extérieure de votre vitrage va plus vite atteindre le point de rosée (la température à laquelle l’humidité qui se trouve dans l’air se transforme en condensation). Cela a pour conséquence que la condensation apparaît sur votre vitrage sous certaines circonstances. 

  • Confort acoustique
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    Triple vitrage  

      Composition    

    Réduction sonore

    Rw(C,Ctr)dB

    Base

    4-12-4-12-4

    31(-1;-5)

    Acoustic

    6-12-4-12-4

    35(-1;-5)

     

    8-12-4-12-6

    39(-1;-4)

    Protect

    44.2-12-4-12-4

    37(-2;-6)

     

    Dans le tableau suivant, vous trouverez les performances acoustiques des compositions les plus courantes en double vitrage, comparées aux performances d'un double vitrage de base 4-15-4

     

    Double vitrage

    Composition

    Réduction sonore

    Rw(C;Ctr)dB

    Base

    4-15-4

    29(-1;-4)

    Acoustic

    6-15-4

    33(-1;-4)

     

    10-15-6

    36(-1;-3)

    Protect

    6-15-44.2

    36(-1;-4)

    Silence

    6-15-44.2Si

    39(-2;-6)

     

    8-15-44.2Si

    41(-2;-6)

     

    44.2Si-15-44.2Si

    42(-2;-6)

     

    44.2Si-20-66.2Si

    49(-2;-6)

     

    64.2Si-24-86.2Si

    51(-1;-4)

     

     

    Simple vitrage

    Réduction sonore

    Rw(C;Ctr)

    4 30(-2;-2)
    6 32(-1;-2)
    8 33(-1;-2)
    10 35(-1;-2)
    12 36(-1;-2)
    33.2 33(-1;-2)
    33.2Si 35(0;-3)
    44.2 34(-1;-2)
    44.2Si 37(0;-3)

     

    Dans le cadre des vitrages à Haut Rendement, l’air est souvent remplacé par de l’argon. Les différentes mesures acoustiques réalisées en laboratoire ont montré que l’influence de l’argon est faible même si dans certains cas il participe à des améliorations marginales.

    Entre une épaisseur de 6mm et une de 20mm, il peut y avoir une légère différence mais elle est en général négligeable. (environ 1-2dB).

    Non. La trempe n’entraîne pas de changement susceptible de modifier les performances acoustiques.

    SGG STADIP SILENCE est composé d’un intercalaire PVB plus amortissant du point de vue acoustique. 

    Dans le cadre des vitrages à Haut Rendement, l'air est souvent remplacé par de l'argon. Les différentes mesures acoustiques réalisées en laboratoire ont montré que l'influence de l'argon est faible, même si dans certains cas il participe à des améliorations marginales. 

    Entre une épaisseur de  6mm et une de 20mm, il peut y avoir une légère différence mais elle est en général négligeable(environ 1-2dB). 

    Oui, la gamme de nos vitrages permet de cumuler multiples fonctions.  Voir www.choixduvitrage.be

    Non, la performance acoustique est la même quelle que soit l’orientation dans laquelle le double vitrage est monté.

  • Contrôle solaire
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    • Oui, malgré qu'il y a une différence de couleur entre le vitrage de contrôle solaire CLIMAPLUS SUN et le vitrage à Haut Rendement CLIMAPLUS ONE.
    • La pratique nous donne de très bonnes réactions de la part des clients finaux, qui ont combinés les 2 vitrages mais sur des façades différentes càd:
    • Oui, malgré qu'il y a une différence de couleur entre le vitrage de contrôle solaire CLIMAPLUS SUN et le vitrage à Haut Rendement CLIMAPLUS ONE.
    • La pratique nous donne de très bonnes réactions de la part des clients finaux, qui ont combinés les 2 vitrages mais sur des façades différentes càd:

    On doit tenir compte de 4 éléments:

    • la valeur d'isolation du double vitrage: le vitrage doit toujours être un vitrage à Haut Rendement
       
    • le facteur solaire (g): ce facteur donne une indication de la quantité de chaleur, qui passe à travers du vitrage.
       
    • la transmission lumineuse (TL): ce facteur indique la quantité de lumière passant à travers le vitrage.
       
    • la réflection lumineuse extérieure (RLe): ce facteur donne une idée de l'aspect miroité du vitrage.

     

    On doit tenir compte de 4 éléments:

    • la valeur d'isolation du double vitrage: le vitrage doit toujours être un vitrage à Haut Rendement
       
    • le facteur solaire (g): ce facteur donne une indication de la quantité de chaleur, qui passe à travers du vitrage.
       
    • la transmission lumineuse (TL): ce facteur indique la quantité de lumière passant à travers le vitrage.
       
    • la réflection lumineuse extérieure (RLe): ce facteur donne une idée de l'aspect miroité du vitrage.

     

    Les couches de contrôle solaire influent la quantité de rayons UV, passant à travers le vitrage.
     

    Toutefois, si on veut vraiment bloquer le passage de rayons UV, venant du rayonnement direct, le verre feuilleté avec au moins 2 films(PVB) est a conseiller.
     

    La transmission UV (exprimée en %) de par exemple CLIMAPLUS ULTRA N PROTECT 6-15-44.2 est inférieure à 1%.

    Le composant du double vitrage sur lequel est déposée la couche de contrôle solaire est obligatoirement le verre extérieur. 

  • Contrôle visuel et maîtrise de la lumière
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    Les produits spécialement développés pour cette application est le PRIVA-LITE. En outre, les vitrages présentant une faible transmission lumineuse et une forte réflexion lumineuse - voir gammes ANTELIO et COOL LlTE - permettent à des degrés différents de répondre à cette fonction. Ceci n'est néanmoins effectif que dans la mesure où la lumière est plus intense à l'extérieur qu'à l'intérieur.

    Les vitrages feuilletés de la gamme SGG STADIP ne transmettent qu'environ 0,4 % des UV, suivant leur composition. Néanmoins, les UV ne sont pas seuls responsables de la décoloration: certaines couleurs sont également sensibles au rayonnement visible (la lumière). 

  • Dalles de sol et marches d’escalier
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    La glissance peut être réduite en employant un composant de protection SECURIT CONTACT

    Il est possible de le rendre translucide par l'utilisation de verres imprimés (DECORGLASS ou MASTERGLASS), dépoli (SATINOVO) ou par un   sablage ou une sérigraphie. 

    La mise en œuvre demande un soin particulier et devra être assurée par un professionnel - voir miroitier ou métallier. 

    Vu la fragmentation en petit morceaux de SGG SECURIT, le verre trempé monolithique n’est pas autorisé pour cette application.  Les dalles de sol en verre sont toujours des vitrages feuilletés SGG STADIP. 

    L'épaisseur est calculée suivant les dimensions des dalles et la nature des locaux (habitation, bureaux,etc.) 

  • Entretien
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    • La NBN S 23-002 décrit les différentes zones d'activités humaines concernées et détermine le type de vitrage à appliquer. Via neuf domaines d'application, des cloisons jusqu'au revêtement de façade en passant par le mobilier urbain, la NBN S 23-002 donne les exigences minimales auxquelles les ouvrages vitrés doivent repondre.
    • Brochure NBN S23-002
    • La NBN S 23-002 décrit les différentes zones d'activités humaines concernées et détermine le type de vitrage à appliquer. Via neuf domaines d'application, des cloisons jusqu'au revêtement de façade en passant par le mobilier urbain, la NBN S 23-002 donne les exigences minimales auxquelles les ouvrages vitrés doivent repondre.
    • Brochure NBN S23-002

    Il n'y a qu'un seul type d'étiquette autorisé sur le BIOCLEAN. Ce sont celles que nous déposons sur nos vitrages en fin de production. Il s'agit d'étiquettes éléctro-statiques sans colle.

    Si une autre sorte d'étiquette est collée sur le BIOCLEAN, et si celle-ci contient du silicone (c'est souvent le cas), il ne sera plus possible d'enlever la colle du vitrage, le silicone endommage la couche de BIOCLEAN

    Dans la semaine qui suit la pose et le premier nettoyage, la propriété autonettoyante de SGG BIOCLEAN s'active progressivement sous l'effet des rayons ultra-violets de la lumière du jour.
    Il en est de même après l'occultation des vitrages par des volets.

    Une simple pulvérisation d'eau ou un chiffon doux imbibé d'eau élimine généralement les traces rebelles. Comme pour tout vitrage, il est préférable que l'eau soit peu calcaire. Pour des salissures très tenaces, utiliser de l'eau chaude savonneuse ou un  produit lave-vitres usuel, non abrasif. 

    Oui, le procédé de photocatalyse dégrade les pollutions organiques et rend le verre hydrophile. Le nettoyage est ainsi grandement facilité. 

    Oui, la fonction autonettoyante s'active dès que SGG BIOCLEAN est placé à l'extérieur, même en l'absence de soleil direct. 

    La couche autonettoyante de SGG BIOCLEAN est totalement intégrée à la surface du verre ; sa durée de vie est équivalente à celle des autres vitrages.

    Oui, la fonction hydrophile de SGG BIOCLEAN reste active et empêche la formation de traces de gouttes en cas de pluie. 

    Le terme autonettoyant signifie que le nettoyage du verre est effectué ou facilité par les éléments naturels. Autonettoyant ne signifie pas que le verre est « sans entretien », notamment en cas de grosses salissures ou de pollution atmosphérique importante. 

    Il est impossible de nettoyer les faces internes d'un double vitrage, ni de supprimer la condensation. Lorsque sce phénomène se manifeste, il faut remplacer le double vitrage et vérifier l'efficacité du drainage du châssis. 

  • Heurts – Effraction
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    Le vitrage SGG STADIP ne transmet que 0,4 % des UV.

    Oui, il est évident que l’élément dans lequel est placé le vitrage de sécurité doit présenter au moins le même niveau de sécurité. 

    Oui, nous parlerons alors de SGG CLIMAPLUS SAFE pour les composition intégrant SGG STADIP et de SGG CLIMAPLUS PROTECT pour les composition intégrant SGG STADIP PROTECT en vitrage isolant. 

    Oui, dans certaines applications particulières comme les balustrades, on utilise du verre trempé assemblé en verre feuilleté avec un verre durci. 

    Oui, mais uniquement du point du vue de la protection des personnes contre les blessures. Lorsqu'une protection contre le risque de chute est nécessaire, seul le verre feuilleté de composition adéquate est autorisé. 

    Nous conseillons de toujours placer le vitrage feuilleté du côté intérieur de la façade afin de protéger les habitants à l’intérieur du bâtiment en cas de bris. 

    Oui, c’est ce que l’on appelle « Fleurs de trempe ».  Ce phénomène n’est pas un défaut et est inhérent au processus de fabrication. 

    Le vitrage Sécurit sera prescrit pour sa résistance mécanique (5 fois plus grande qu'un verre non trempé) et lorsque la sécurité consiste seulement à éviter le risque de coupures.
    Le vitrage STADIP sera prescrit pour sa résistance à la perforation en cas de choc, l'adhérence du verre sur l'intercalaire PVB en cas de bris, et pour éviter le risque de chute dans le vide. 

  • Poids du verre
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    Le poids du verre est de 2,5kg par m² par mm d'épaisseur. Cela signifie qu'il esxiste une formule fixe pour calculer le poids du verre en fonction de la taille de votre vitrage:

                    Poids (kg) = surface (m²) x épaisseur (mm) x 2,5

    Exemple:

         - 1 vitre de 1m² (1000x1000mm) de 4mm= 1 x 4 x 2,5= 10kg
         - 1 double vitrage 4-15-4 de 1,4m² (1100x1300mm) de 8mm= 1,4 x 8 x 2,5= 28kg
         - 1 verre feuilleté 44.2 de 2.4 m² (1200x2000mm) de 8mm= 2,4 x 8 x 2,5= 48kg

  • Thermique
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    o    Dans le tableau suivant, vous trouverez quelques valeurs Ug sur base de différentes largeurs de l'intercalaire.

     

    CLIMATOP ULTRA N

     Ug

    (W/m²K)

    4# - 6 - 4 - 6 - #4

    1,2

    4# - 8 - 4 - 8 - #4

    1,0

    4# - 10 - 4 - 10 - #4

    0,8

    4# - 12 - 4 - 12 - #4

    0,7

    4# - 15 - 4 - 15 - #4

    0,6

     

     

    Dans le tableau suivant, vous trouverez quelques valeurs Ug sur base de différentes largeurs de l'intercalaire.
     

    Composition

    Ug (W/m²K)

     

     CLIMAPLUS

     

    ULTRA N

         ONE     

    4 - 6 - 4

    2.0

    2.0

    4 - 8 - 4

    1.7

    1.6

    4 - 10 - 4

    1.5

    1.4

    4 - 12 - 4

    1.3

    1.2

    4 - 15 - 4

    1.1

    1.0

     

    • Les intercalaires "Warm-Edge" ont une influence favorable sur la valeur Uw (valeur U du châssis vitré) et ils diminuent les risques de condensation sur les bords du vitrage.
    • L'utilisation d'intercalaires "Warm-Edge" n'a de sens que si travaille avec des vitrages à Haut Rendement, placés dans des châssis bien isolants.
    • Les intercalaires "Warm-Edge" ont une influence favorable sur la valeur Uw (valeur U du châssis vitré) et ils diminuent les risques de condensation sur les bords du vitrage.
    • L'utilisation d'intercalaires "Warm-Edge" n'a de sens que si travaille avec des vitrages à Haut Rendement, placés dans des châssis bien isolants.

    o    La fédération de l'Industrie du Verre (FIV) vient de publier une note explicative à ce sujet:  FIV 09 Intercalaires thermiques améliorés, la valeur Psi et son impact sur la valeur Uw de la fenêtre 

     

    o    Dans l’Annexe VII « Document de référence pour les pertes par transmission (règles pour le calcul des pertes par transmission dans le cadre de la réglementation PEB) » publié dans Le Moniteur Belge le 13.11.2007, on distingue 2 types d’intercalaires (voir annexe E)

    §  l’intercalaire normal en aluminium ou en acier

    §  attention : acier et acier inoxydable ont des valeurs lambda très différentes, ce qui aura une influence de la valeur psi dans les différents systèmes de châssis

    §  voici quelques valeurs lambda comparatives (W/mK) telles qu’elles sont prévues dans le Moniteur Belge page 57239

    §  Aluminium : 160

    §  Acier : 50

    §  INOX (acier inoxydable) : 17
     

    §  l’intercalaire isolant, correspondant aux critères formulés sur la page 57247 du Moniteur Belge notamment :

    §  Σ (d x λ ) ≤ 0,007 W/K où

    §  d(m) = l’épaisseur de la paroi de l’intercalaire

    §  λ(W/mK) = la conductivité thermique du matériau de l’intercalaire

     

     

    o    Appliquons ces règles aux intercalaires en INOX, utilisés par nos unités de production:

    §  d :épaisseur de la paroi : 0.18 mm ou 0.00018 m

    §  valeur λ de Inox : 15 (valeur du fabricant ; dans le tableau E du Moniteur Belge on retient la valeur 17)

    §  2(d1 x λ1) donne 2(0.00018 x 15)= 0.0054 ou 2(0.00018 x 17)= 0.0061 si on tient compte d’une valeur λ de 17

    §  0.0054 ≤ 0.007 (0.0061 ≤ 0.007)

    §  d2 x λ2 ne joue pas dans le cas des intercalaires en inox puisqu’il n’y a pas d’élément de protection supplémentaire présent sur ce genre d’intercalaire.

    Conclusion : les intercalaires en inox répondent suivant les critères de la PEB au type "intercalaire isolant" 
     
     

    o    Dans l’Annexe VII « Document de référence pour les pertes par transmission (règles pour le calcul des pertes par transmission dans le cadre de la réglementation PEB) » publié dans Le Moniteur Belge le 13.11.2007, on distingue 2 types d’intercalaires (voir annexe E)

    §  l’intercalaire normal en aluminium ou en acier

    §  attention : acier et acier inoxydable ont des valeurs lambda très différentes, ce qui aura une influence de la valeur psi dans les différents systèmes de châssis

    §  voici quelques valeurs lambda comparatives (W/mK) telles qu’elles sont prévues dans le Moniteur Belge page 57239

    §  Aluminium : 160

    §  Acier : 50

    §  INOX (acier inoxydable) : 17
     

    §  l’intercalaire isolant, correspondant aux critères formulés sur la page 57247 du Moniteur Belge notamment :

    §  Σ (d x λ ) ≤ 0,007 W/K où

    §  d(m) = l’épaisseur de la paroi de l’intercalaire

    §  λ(W/mK) = la conductivité thermique du matériau de l’intercalaire

     

    o    Appliquons ces règles aux intercalaires en INOX, utilisés par nos unités de production:

    §  d :épaisseur de la paroi : 0.18 mm ou 0.00018 m

    §  valeur λ de Inox : 15 (valeur du fabricant ; dans le tableau E du Moniteur Belge on retient la valeur 17)

    §  2(d1 x λ1) donne 2(0.00018 x 15)= 0.0054 ou 2(0.00018 x 17)= 0.0061 si on tient compte d’une valeur λ de 17

    §  0.0054 ≤ 0.007 (0.0061 ≤ 0.007)

    §  d2 x λ2 ne joue pas dans le cas des intercalaires en inox puisqu’il n’y a pas d’élément de protection supplémentaire présent sur ce genre d’intercalaire.

    Conclusion : les intercalaires en inox répondent suivant les critères de la PEB au type "intercalaire isolant" 
     
     

    La différence existe, mais est faible et perceptible par peu de personnes. Il peut arriver que les voilages, par exemple, soient perçus comme légèrement plus sombres.

    Les pouvoirs publics ont mis en place des aides, des subventions et des avantages fiscaux pour inciter les particuliers à choisir des solutions performantes en termes d'économie d'énergie lorsqu'ils construisent ou rénovent leur logement. Les doubles vitrages de type SGG CLIMAPLUS font partie de ces solutions. 

    Pour SGG CLIMAPLUS, la position de la couche n’a pas d’influence sur les performances du double vitrage. Cependant, sur une même façade, il est important d’installer les doubles vitrages avec la couche sur la même face. En revanche, la couche de SGG CLIMAPLUS 4S est toujours positionnée en face 2, pour obtenir les performances annoncées. 

    CLIMAPLUS est un vitrage à Haut Rendement offrant une isolation thermique renforcée
    CLIMAPLUS SUN offre la même isolation thermique mais permet en outre le contrôle des apports solaire.

    CLIMAPLUS est un vitrage à Haut Rendement offrant une isolation thermique renforcée
    CLIMAPLUS SUN offre la même isolation thermique mais permet en outre le contrôle des apports solaire.

    Non, l'épaisseur du composant verrier n'a aucune influence sur les performances d'isolation. Par contre, l'épaisseur de la lame d'air ou d'argon du double vitrage améliore l'isolation de celui-ci. Ainsi, un espace de 15 mm d'argon isolera toujours mieux qu'un espace de 12 mm (valeur U plus faible d'environ 0,3 W/m²K). Néanmoins, cette caractéristique a des limites pratiques et il est plus judicieux d'opter pour un verre à couche faiblement émissive plutôt que d'augmenter exagérément l'épaisseur de la lame d'argon. Un vitrage SGG CLIMAPLUS comprenant un espace d'argon de 12 mm ou 15 mm offre des performances optimales. 

    Ce phénomène se produit la nuit ou à l'aube sur des doubles vitrages à haute performance thermique et ce, essentiellement par nuit sans nuage et sans vent. Dans ces conditions, sous l'effet du rayonnement important vers la voûte céleste et des faibles pertes thermiques à travers le vitrage, la température du vitrage peut descendre sous la température extérieure d'apparition de la condensation. Celle-ci se manifestera d'abord au centre du vitrage, mais peut s'étendre à toute la surface. En conclusion, la condensation sur la face extérieure d'un double vitrage est un phénomène qu'il n'est jamais possible de supprimer totalement. Ce phénomène ne se produit que dans certaines conditions particulières et constitue une preuve des performances d'isolation du vitrage.
     

    La différence de prix s'élève à environ 30%. Sachant que l'économie annuelle réalisée en énergie de chauffage (mazout) est en moyenne de 4,4€/m² de vitrage. Ceci signifie que ce surcoût est amorti en 2 à 3 ans. Les années suivantes sont donc pur bénéfice pour vous! 

    Les performances thermiques sont identiques quel que soit le sens de pose. Néanmoins, d'autres fonctions peuvent déterminer le sens de pose, comme le contrôle solaire ou la résistance aux effractions 

    Le gaz argon améliore sensiblement les performances thermiques d'un vitrage isolant par rapport à un espace d'air, particulièrement avec les vitrages faiblement émissifs.
    Seul le marquage permet de vérifier un remplissage au gaz argon.
    Les mesures réalisées sur des vitrages après 10 ans de pose ont montré des valeurs de perte de gaz inférieure à 1 %. On considère en général qu'un vitrage perd moins de 5 % de gaz pendant 25 ans d'installation sur un bâtiment.

    La présence de la couche peut être vérifiée visuellement en observant les  4 images de la flamme d'un briquet réfléchies par le vitrage : la couleur de l’image réfléchie par la couche est différente des 3 autres. 

  • Toitures
  • Les réponses à vos questions les plus fréquentes ...
    Cliquez sur la question et affichez la réponse !

    4 critères doivent être évalués:

    §  la valeur d'isolation thermique du vitrage: le vitrage à haut rendement est indispensable
     

    §  le facteur solair (g): ce facteur donne une indication de la quantité d'énergie solaire, qui passe à travers le vitrage dans le bâtiment.
     

    §  la transmission lumineuse (Tl): indique la quantité de lumière entrant dans le bâtiment.
     

    §  la reflexion lumineuse extérieure (RLe): est un critère permettant d'évaluer l'aspect neutre ou réfléchissant du vitrage 

    4 critères doivent être évalués:

    §  la valeur d'isolation thermique du vitrage: le vitrage à haut rendement est indispensable
     

    §  le facteur solair (g): ce facteur donne une indication de la quantité d'énergie solaire, qui passe à travers le vitrage dans le bâtiment.
     

    §  la transmission lumineuse (Tl): indique la quantité de lumière entrant dans le bâtiment.
     

    §  la reflexion lumineuse extérieure (RLe): est un critère permettant d'évaluer l'aspect neutre ou réfléchissant du vitrage 

    Les instructions de pose sont reprises dans la Note Technique NIT 176 du CSTC

    Nous conseillons de prévoir une pente minimale de 10° pourqu'il y ait une évacuation efficace de la pluie. 

    Nous conseillons de prévoir une pente minimale de 10° pourqu'il y ait une évacuation efficace de la pluie. 

    o    Pour la sécurité des personnes, le vitrage  STADIP est toujours situé face inférieure du double vitrage, du côté où se trouvent les personnes à protéger.

    o    La norme NBN S 23-002 actuelle prescrit du vitrage feuilleté avec au moins 2 films de sécurité (PVB)
      

    o    Pour la sécurité des personnes, le vitrage  STADIP est toujours situé face inférieure du double vitrage, du côté où se trouvent les personnes à protéger.

    o    La norme NBN S 23-002 actuelle prescrit du vitrage feuilleté avec au moins 2 films de sécurité (PVB)
      

    Le vitrage SGG SKY-LITE a été spécialement développé pour les applications en toiture. Néanmoins, d'autres compositions, comportant un vitrage SGG STADIP en face inférieure (côté local), sont également envisageables. Lorsqu'un objet tombe sur une toiture vitrée, ces vitrages peuvent l'arrêter et évitent la chute du vitrage.