Étape 2: Améliorer

Énergie et CO2
Pourquoi avons-nous besoin d’énergie ?
90 % de l’énergie consommée par Saint-Gobain Glass est fossile : gaz naturel et/ou fioul lourd utilisé comme combustible dans les fours. L’électricité (10 % restants) est utilisée pour les fours et les procédés de fabrication (couches magnétron, miroirs, verre feuilleté…).

Quelles sont les mesures prises pour réduire la consommation d’énergie ?
Saint-Gobain Glass met tout en œuvre pour réduire la consommation de ses fours :

De la conception…
Fort d’une expérience de la fabrication du verre de plusieurs siècles, les fours de Saint-Gobain Glass mettent en œuvre des technologies de pointe qui optimisent le rendement et la consommation d’énergie. Pour améliorer encore et toujours la performance environnementale des fours d’aujourd’hui et de demain, Saint-Gobain Glass conduit des projets de R&D destinés à mettre au point des nouvelles technologies à base de biomasse ou moins gourmandes.

… à la gestion de l’énergie au cours de la production
La durée de vie moyenne d’un four est de 16 ans.
Pour utiliser le moins d’énergie possible et réduire les émissions polluantes dans l’atmosphère, la combustion est optimisée. L’utilisation de calcin réduit par ailleurs la consommation d’énergie des fours du fait de l’abaissement de la température de fusion dans le four. Ainsi, entre 2007 et 2010, la quantité d’énergie consommée pour fondre une tonne de verre SGG PLANILUX a été diminuée de 5,6 %. 
Saint-Gobain Glass fait de la réduction de sa consommation d’énergie une priorité de tous les jours.

Quelles sont les mesures prises pour réduire l’impact sur le changement climatique ?
Les fours verriers de Saint-Gobain Glass émettent du CO2, ces émissions directes étant liées à la combustion de gaz eselon la norme ISO 14040 (des matières premières au site produisant le verre plat avant traitement) a été réalisée au sein de la branche européenne de Saint-Gobain Glass. Il en ressort que la production de 1 m2 de verre SGG PLANILUX de 4 mm d’épaisseur émet 13 kilogrammes de CO2, les émissions directes des fours verriers de Saint-Gobain Glass en représentant seulement la moitié. La production des matières premières (et notamment la soude) et le transport ont également un impact significatif.

Atténuer l'impact sur le changement climatique implique l'optimisation des fours, la gestion de l'énergie par les sites de fabrication et la gestion des matières premières (production et transport). L'optimisation des fours de Saint-Gobain Glass (conception, processus de combustion) a permis de réduire de 5,6 % la quantité de CO2 émise pendant la fusion d'une tonne de verre entre 2007 et 2010. Des programmes visant à minimiser les émissions de CO2 ont été déployés sur tous les sites de Saint-Gobain Glass.

Transport des matières premières
Saint-Gobain Glass met tout en œuvre pour réduire les distances parcourues pour acheminer ses matières premières. C’est ainsi que le sable provient généralement de carrières situées à moins de 200 kilomètres du site de SAINT-GOBAIN GLASS (en Europe, cette distance est inférieure à 100 kilomètres), alors que certaines matières de synthèse comme la soude ou le sulfate de sodium peuvent parcourir des distances bien plus grandes, faute d’être disponibles localement.
Par ailleurs, Saint-Gobain Glass encourage le transport ferroviaire ou fluvial de ses matières premières. En 2010,  30 % de la masse des matières premières transportées en Europe l’a été par ces moyens.
Saint-Gobain Glass s’est fixé pour objectif de quantifier avec précision les émissions de CO2 liées au transport de matières premières en 2013.

Transport du verre
En Europe, les produits Saint-Gobain Glass sont généralement transportés par des semi-remorques porte-verre (acheminant en moyenne 22 tonnes de verre).

Les équipes logistiques optimisent les modes de transport afin de privilégier, dans la mesure du possible, le fret fluvial ou ferroviaire, ou encore le transport combiné.

Saint-Gobain Glass possède son propre parc de véhicules qui compte une centaine de wagons (soit environ 200 semi-remorques), utilisés régulièrement. En parallèle, un nouveau modèle de remorque compatible rail/route a été mis au point et devrait favoriser le transport combiné. En Europe, Saint-Gobain Glass possède déjà 36 remorques compatibles avec ce nouveau modèle et prévoit d’investir dans ce moyen de transport.
Saint-Gobain Glass s’est fixé pour objectif de quantifier les émissions de CO2 liées au transport de ses produits en Europe en 2012 et hors Europe en 2013.
D’ici là, Saint-Gobain Glass encourage les fournisseurs assurant le transport de ses produits à obtenir la certification ISO 14001, à utiliser des camions émettant peu de CO2 et à former leurs chauffeurs à la conduite responsable - sécurité et conduite économe - afin de réduire la consommation de carburant et par conséquent les émissions de CO2.
Les sociétés de transport, garages et stations de lavage font l’objet de contrôles réguliers dans le cadre d’un audit fournisseurs qui permet également d’évaluer les aspects environnementaux. Les chauffeurs passent régulièrement des tests de sécurité routière

Immeubles de bureaux
L’efficacité énergétique des bâtiments est un volet clé de toute stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans le cadre du projet Care4® (programme « Company Actions for the Reduction of Energy by 4 »), nousnous sommes engagés à diviser par quatre la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre totales de notre parc immobilier d’ici 2040

  © Saint-Gobain Glass